Quelques réflexions sur la révolution ukrainienne

Ostrogoto [fr]

Quelques réflexions sur la révolution ukrainienne

un anarchiste de Kiev

Voici une lettre d’un ami anarchiste (il se trouve à Kiev). C’est supposé être une réponse à l’article que Crimethinc a publié en mars à propos de la révolution ukrainienne et à tous ceux qui proclament avidement que la révolution ukrainienne n’est qu’une affaire d’extrême droite. [Note de 325.nostate.net]

On voit plus clair dans le noir

Ostrogoto [fr]

On voit plus clair dans le noir

Fermer les centrales nucléaires, délester le capitalisme et l’Etat

Deux choses importantes

Deux choses auront au moins été tirées au clair par l’acte de sabotage d’une turbine électrique à la centrale nucléaire de Doel en août 2014. Deux choses importantes, et qu’on n’a pourtant lu nulle part.

De la Politique à la Vie

Ostrogoto [fr]

De la Politique à la Vie

Wolfi Landstreicher

A partir du moment où l’anarchisme fut d’abord défini comme un mouvement radical distinct, il fut associé à la gauche, une association qui a toujours été difficile. Les gauchistes qui étaient en position d’autorité (incluant ceux qui se sont appelés des anarchistes, comme les leaders de la CNT et de la FAI dans l’Espagne de 1936-37) ont toujours considérés les fins anarchistes, par exemple celles de la transformation totale de la vie ou le principe conséquent que les fins doivent déjà exister dans les moyens, comme des entraves à la réalisation de leurs programmes politiques.

Qu'est-ce que le terrorisme?

Ostrogoto [fr]

Qu'est-ce que le terrorisme?

Maré Almani

En mai 1898, le roi Umberto I, préoccupé par les nouvelles qui lui parviennent de Milan où venait d’éclater une grève générale, confiait au général Bava Beccaris le soin de réprimer la révolte. L’ordre est donné aux soldats de tirer à vue, et Bava Beccaris fait ouvrir le feu sur la ville à coups de canon. Le bilan est de 80 morts et 450 blessés. Fier du devoir accompli, le général télégraphe au roi que Milan est désormais «pacifiée». Le chef de gouvernement, le marquis Di Rudini, fait interdire plus de cent journaux d’opposition, les Bourses du Travail, les cercles socialistes, les Sociétés mutualistes, mais aussi pas moins de 70 comités diocésains et 2500 comités paroissiaux.

Avis aux prisonniers

Ostrogoto [fr]

Avis aux prisonniers du dedans et du dehors

Ces paroles s’adressent à toi, toi qui es incarcéré dans les taules de l’Etat comme à toi qui es toujours plus enfermé dans cette ville de Bruxelles en train d’être transformée en prison à ciel ouvert.
Regarde autour de toi, mais regarde avec tes yeux, pas ceux des politiciens, des flics ou des chefs.

Révolution

Ostrogoto [fr]

Révolution

Un mot et une idée qui à travers l’histoire a jeté des millions de gens dans la bataille. Qui maintes fois a fait trembler les fondements de cette société de riches et de pauvres, d’oppresseurs et d’opprimés. Qui a aussi été accaparée par de nouveaux dictateurs, et qui, déformée et mutilée, a aussi engendré de nouvelles oppressions, de nouveaux massacres.

Nuit blanches et ciels étoilés

Ostrogoto [fr]

Nuit blanches et ciels étoilés

La Coupe du Monde n’est pas une question de foot. Si un pays est candidat pour l’organisation de cet événement, c’est parce que le foot remplit aujourd’hui la même fonction que le spectacle des gladiateurs dans la Rome antique, mais également parce que c’est une occasion inespérée pour l’Etat organisateur de faire avancer à pas de géant son développement économique et son rayonnement politique. La Coupe a un coût monstrueux, néanmoins le retour sur investissement promet presque à coup sûr d’être juteux. Le Brésil, considéré comme une des grandes puissances économiques mondiales, compte bien gravir encore des échelons en organisant la Coupe et les Jeux Olympiques.

Ne restons pas les bras croisés

Ostrogoto [fr]

Ne restons pas les bras croisés

Nos vies s’écoulent dans des camps. Camps de travail. Camps d’éducation. Camps de consommation. Camps de loisirs. Camps d’enfermement. Dans tous ces camps, une même logique est à l’œuvre : nous faire obéir et contribuer au progrès de la société actuelle. Faire tourner la machine sociale. Peu importe où elle va. Peu importe qu’elle détruit tant de vies. Peu importe qu’elle nous transforme tous en prisonniers de l’existant. L’important, c’est d’y être, d’y participer, de ne pas la remettre en question, voir même de l’acclamer. La tête basse, le cerveau annihilé, le cœur pétrifié et en avant.

Lettres ouvertes sur le sabotage et la repression

Ostrogoto [fr]

Lettres ouvertes sur le sabotage et la repression

Quelques anarchistes italiens / Des créatures du marécage

Lettre ouverte aux camarades français
A propos des arrestations de Tarnac et pas seulement

 

Lettre ouverte à quelques anarchistes italiens

 

[Suite à la « Lettre ouverte aux camarades français. A propos des arrestations de Tarnac et pas seulement » parue sur différents sites (dont les Indymedia) le 27 février 2009 et signée par « Quelques anarchistes italiens », nous avons souhaité poursuivre le débat.]

Annexe à un débat avorté sur l’anonymat et l’attaque

Ostrogoto [fr]

Annexe à un débat avorté sur l’anonymat et l’attaque

Un débat est l’exploration en profondeur d’une certaine question à travers la confrontation entre deux ou plusieurs parties, chacune avec sa propre position. Contrairement à ceux qui pensent que les débats sont à éviter pour ne pas provoquer de divisions, nous pensons qu’ils doivent être alimentés. Parce que le but d’un débat n’est pas de déclarer un vainqueur devant lequel s’agenouiller, mais d’enrichir la conscience de chacun. Les débats précisent les idées. L’énonciation et la confrontation entre différentes idées – un débat, c’est justement cela ! – éclaire les parties obscures et indique les points faibles de ces idées. Cela aide tout le monde, personne n’est exclu. Cela aide toutes les parties qui y participent à affiner, corriger ou renforcer leurs propres idées. Et cela aide tout un chacun qui assiste au débat à faire le choix de quel côté être (que ce soit de l’un, de l’autre, ou d’aucun des deux côtés).

Faits et défaits

Ostrogoto [fr]

Faits et défaits

Comme le disait un intellectuel dépourvu de tout virus subversif, « les actualités sont les événements, et les événements n’existent pas sans les actualités. Une information serait donc ce qu’une agence de presse écrit sur un fait réel et/ou inventé, parce qu’un fait en soi ne devient tel qu’à travers l’information qui le met au jour et acquiert l’importance précise que l’information -littéralement- lui donne. On peut en déduire que sans agence de presse, il n’y aurait plus d’informations : pour l’homme de la rue rien n’arriverait plus dans le monde...

Syncopes

Ostrogoto [fr]

Syncopes

La syncope est une suspension momentanée de l’activité cardiovasculaire et cérébrale qui provoque une perte improvisée et transitoire de conscience. Les effets peuvent être insignifiants, un étourdissement momentané, mais parfois ils peuvent être plus graves. Dans certains cas, si l’interruption de flux sanguin dans l’organisme humain se prolonge au-delà de certaines limites, c’est la mort qui survient. Parmi toutes les formes, la "syncope obscure" - celle qui est donc dépourvue de causes identifiées, logiques - est considérée comme la plus dangereuse. Parce qu’elle ne permet pas aux médecins, techniciens du corps, d’intervenir.

Que crève le vieux monde !

Ostrogoto [fr]

Que crève le vieux monde !

Albert Libertad

Ah ! Ah ! C’est le jour de l’an !

La voix claire de l’enfant et la voix cassé du vieillard entonnent la même ballade : la ballade des vœux et souhaits.
L’ouvrier à son patron, le débiteur à son créancier, le locataire à son propriétaire disent la ritournelle de la bonne et heureuse année. Le pauvre et la pauvresse s’en vont par les rues chanter la complainte de la longue vie.

Ne les appelez pas monstres

Ostrogoto [fr]

Ne les appelez pas monstres

Les monstres, ces êtres aux passions anormales, brisent le calme et troublent les âmes. Ils provoquent de l’horreur. Même si parfois ils suscitent de la curiosité, et parfois même de la sympathie, leur existence est solitaire. Personne n’aime rester longtemps à côté d’un monstre, contre qui un jour ou l’autre la chasse sera ouverte. C’est pourquoi ils ne sont pas « vraiment dangereux ». Les êtres communs, au contraire, ces hommes et ces femmes qui ne font qu’exécuter les ordres, qui ne font que leur devoir, qui n’ont pas de passions intérieures, que des pressions extérieures – eux sont bel et bien dangereux.

«A Gênes, les jours sont tous égaux»

Ostrogoto [fr]

«A Gênes, les jours sont tous égaux» (1)

En effet, il semblerait que ce soit le cas. Dans la capitale de la Ligurie, une cour de justice a récemment condamné deux anarchistes à une dizaine d’années de prison pour avoir jambisé en mai 2012 un administrateur de l’industrie nucléaire.
A Gênes encore, il y a quelques années, une cour de justice a condamné plusieurs rebelles (certains anarchistes, d’autres pas, cela n’a pas d’importance) à une dizaine d’années de prison pour avoir participé en juillet 2001 aux émeutes contre le G8.

Pagine