L'Utopie

Ostrogoto [fr]

L'Utopie

Cela fait un bon moment que je pense à écrire sur certains sujets, et des quelques textes que j’ai lus, il m’a semblé comprendre que ce sur quoi je souhaite écrire est un sentiment présent chez d’autres compagnons.

Now war is declared!

Ostrogoto [fr]

Now war is declared!

Pourquoi cet ouvrage ? Pourquoi tant d’encre et de papier ? 


Pour les quelques personnes qui l’ont conçue, cette brochure se veut un condensé de contre-information et d’analyses autour des émeutes qui ont secoué l’Angleterre en ce mois d’août brûlant de 2011. Des incidents qui prennent toute leur importance dans les cœurs de ceux qui ne peuvent plus accepter ce quotidien misérable, qui ne se laissent plus flotter sur cet océan d’oppression, qui rament jusqu’à la rive à la force de leurs bras pour atteindre autre chose. Un autre chose complètement opposé à cet existant qui nous dévore. Un autre chose que l’on ne peut décrire avec le vocabulaire du présent. Un autre chose qui voit dans l’Etat, le capitalisme et la société, et dans l’existant en général, un obstacle à sa réalisation. Au mépris des frontières et des séparations des pouvoirs, ces émeutes nous ont directement parlé, les rires et les larmes des enragés sont communicatifs, ils sont les mêmes que ceux des émeutiers de novembre 2005 en France, des insurgés du Maghreb et du Machrek de 2011 ou ceux de décembre 2008 en Grèce, ils sont les mêmes parce qu’ils sont tous conditionnés par un même désir de liberté, peu importe le contexte particulier de chacun de ces soulèvements, parce que la guerre sociale a aussi peu de frontières que la domination.

Preuves techniques

Ostrogoto [fr]

Preuves techniques - A propos des émeutes du 15 octobre à Rome

Samedi 15 octobre devait être la journée mondiale de l’indignation. 
Partout dans le monde étaient prévues une centaine de manifestations pour protester contre un système social qui ne semble même plus en mesure de garantir la survie en échange de l’obéissance. Pour cela, à Rome, s’étaient donnés rendez-vous tous les orphelins pleurnichards d’une Démocratie trahie, d’une Constitution piétinée, d’un Droit nié.

Inactualités sur les drogues

Ostrogoto [fr]

Inactualités sur les drogues

Alfredo M. Bonanno

Il y a au moins deux façons de faire de la musique. La façon négative et la façon positive. Nous pouvons faire hurler tant que nous le voulons les cordes d’un violon sans pour autant réussir à faire de la musique. Les carnets d’influences entièrement remplis de grands compositeurs ne font pas toujours les grands musiciens. Il s’ensuit qu’il ne faudrait pas prêter autant d’attention à la façon dont les choses sont dites, qu’à ce qui est dit.

Contre toute autorité...

Ostrogoto [fr]

Contre toute autorité... Feu à volonté !

Pas le temps de vivre, plus la force après des heures de taff à part pour allumer la télé, se lamenter autour de quelques verres de mauvais alcool, d’antidépresseur ou de Subutex, une petite prière et au lit. Sept heures de sommeil nerveux avant de recommencer la même journée de merde jour après jour, tout ça pour un peu de fric qui passera du porte monnaie du patron à celui du propriétaire, d’un commerçant quelconque aux caisses de l’Etat. Facile de tomber dans la dépression, facile de lâcher prise, d’accepter son sort et de se dire que rien ne vaut le coup, d’abandonner tout espoir d’autre chose, de ne plus se soucier, face à sa propre misère, du sort des autres. En quelque sorte, chacun sa merde. Hors de ma famille, de ma communauté, de mon clan, pas d’empathie, aucune solidarité. Au point où on en est, tant que le fric circule et qu’on peut en grappiller quelques miettes (allocs, petits business, minimas sociaux...) pourquoi penser au reste ?

L'anarchisme dans le miroir de Maximilien Rubel

Ostrogoto [fr]

L'anarchisme dans le miroir de Maximilien Rubel

René Berthier

L'évolution de la pensée critique de Maximilien Rubel le porta à formuler l'hypothèse que Marx fut un théoricien de l'anarchisme. On imagine aisément que si l'idée n'a pas soulevé l'enthousiasme chez les marxistes, elle n'en pas soulevé non plus chez les anarchistes. C'est que les oppositions entre Marx et les anarchistes de son temps furent telles que si on accepte l'idée d'un Marx théoricien de l'anarchisme, on est forcé de rejeter du «panthéon» anarchiste tous les autres, ce qui évidemment simplifie le débat... en le rendant inutile.

La Corde raide

Ostrogoto [fr]

La Corde raide

Pendant que se déchainait au Val Susa la bataille entre les volontaires accourus défendre la Libre République de la Maddalena contre les prétoriens envoyés pour imposer la République d’Italie Esclave, un bûcher nocturne détruisait à Rome la nouvelle salle de commandement de la gare Tiburtina (un noeud du Tav), bloquant le trafic ferroviaire national.

Ni Tav, Ni État

Ostrogoto [fr]

Ni Tav, Ni État

Simone Weil avait vraiment raison : quand les professionnels de la parole décident de s’occuper du triste destin d’autrui, ils choisissent de parler de questions techniques. S’ils sont des syndicalistes en défense du travail, ils parleront d’augmentations salariales, de changement des jours de service, de mesures de sécurité. S’ils sont des écologistes gardiens de la démocratie, ils parleront de camions de débris, de décibels de bruit, de mesures de sécurité.

Au centre du vulcan

Ostrogoto [fr]

Au centre du vulcan

Dominique Misein

Bien que mise à l’épreuve par les catastrophes multiples qui pèsent sur l’humanité, la conviction enracinée que toute l’Histoire s’est développée en poursuivant une route progressive plus ou moins constante, sinon entièrement régulière, continue d’être défendue et soutenue. Cette idée d’évolution progressive n’est pas si étrange, car vraie. Vraie car, de la désertion des cavernes, nous avons maintenant atteint le point de voyager dans l’espace. Aujourd’hui est meilleur qu’hier - et plus mauvais que demain. Mais quel fut le point de départ de cette irrésistible course ? Un des pères de l’anthropologie culturelle, L.H. Morgan, dans son étude des lignes du progrès humain, de l’état sauvage à la civilisation, divise l’histoire de l’humanité en trois étapes : l’état primitif, la période barbare, et celle de la civilisation

Avis aux passagers

Ostrogoto [fr]

Avis aux passagers

Nous le sommes tous. Nous traversons cette existence sur la terre conscients d’être de passage. Surtout parce qu’on ne tient pas dans les mains le volant qui conduit le voyage de notre vie. Nous n’en contrôlons ni la vitesse, ni la direction, ni la destination. Nous vivons cette expérience, la seule à notre disposition, en se contentant, au mieux, de regarder par la fenêtre. Comme des passagers, justement. En sachant bien que rien ne dure éternellement, que, tôt ou tard, on arrive au terminus et on descend.

Aux résignés

Ostrogoto [fr]

Aux résignés

Je hais les résignés, comme je hais les malpropres, comme je hais les fainéants.

Je hais la résignation ! Je hais lamalpropreté, je hais l’inaction.

Je hais le malade courbé sous quelque fièvre maligne ; je hais le malade imaginaire qu’un peu de volonté remettrait droit.

Je plains l’homme enchaîné, entouré de gardiens, écrasé du poids du fer et du nombre.

Je hais les soldats que courbe le poids d’un galon ou de trois étoiles ; les travailleurs que courbe le poids du capital.

Il n'y a pas de désastres naturels

ostrogoto [fr]

Il n'y a pas de désastres naturels

Des milliers et des milliers de morts et de disparus, des millions de gens qui ont presque tout perdu. Au moins pour l’instant. Des villes entières rasées. C’est comme si le Japon n’avait pas été frappé par un tremblement de terre, mais par des bombes atomiques. Comme si les maisons n’avaient pas été ravagées par un tsunami, mais par une guerre. Et en effet, c’est le cas. Mais les ennemis qui frappent aussi durement ne sont pas la terre ou la mer ; il ne s’agit pas d’instruments de vengeance d’une nature que nous nous sommes habitués à considérer comme hostile. L’ennemi, c’est nous.

La conquête de la liberté. La Libye...

Ostrogoto [fr]

La conquête de la liberté. La Libye : guerre ou insurrection ?

Les nouvelles de la situation libyenne qui nous parviennent par la presse régulière, ne nous racontent que l’histoire de la guerre. C’est une histoire qui nous fait frémir : des bombardements, des morts, des bombes cluster, des blessés et des réfugiés. Est-ce que l’insurrection en Libye est devenue une longe histoire d’horreurs ? Est-ce qu’il ne reste plus rien que la guerre, maintenant que l’affaire se corse ?

L'Honnête Ouvrier

Ostrogoto [fr]

L'Honnête Ouvrier

Zo d'Axa

Nous manquerions à notre plaisir, si, après avoir salué, comme il convenait, la magistrature et l'armée, nous ne nous empressions de nous incliner devant le Peuple, avec tout le respect disponible.

Au milieu des ruines et des hontes que le classes dirigeantes accumulent, il fait bon, pour chasser le dégoût, de regarder les classes laborieuses.

C’est l’avachissement indécrassable de la masse des exploités qui crée l’ambition croissante et logique des exploiteurs.

Que faire de l’anti-fascisme ?

Ostrogoto [fr]

Que faire de l’anti-fascisme ?

Alfredo M. Bonanno

Le fascisme est un mot à sept lettres qui commence par F. Les gens aiment jouer avec les mots, qui en dissimulant en partie la réalité, les déchargent de toute réflexion personnelle ou de toute prise de décision. Le symbole agit à notre place en nous fournissant un drapeau et un alibi.
Et placer « anti- » devant le symbole n’équivaut pas à être absolument contre tout ce qui nous dégoûte. Nous nous sentons à l’aise de ce côté-ci, avec le sentiment du devoir accompli. Avoir recours à ce « anti- » nous donne une conscience claire, nous enfermant dans un domaine bien gardé, et très fréquenté.

Pagine