Un jouet cassé

Ostrogoto [fr]

Un jouet cassé

Se repentir de ses propres gestes ou de ses propres idées signifie, sans tourner autour du pot, prendre des distances avec ces derniers, s’en dissocier. De nos jours, le langage a changé, le sens des mots est plus dilué, l’écart entre ce qu’on dit et ce qu’on fait augmente toujours plus. Donner suite à ses propres mots semble quasi prétentieux et très souvent, malheureusement, tout est réduit à des slogans, des phrases toutes faites, des gestes imités. Mais agir de façon cohérente ne peut bien sûr pas être un geste de maniaque ou relever d’une sorte de rigidité mentale.

Adieu à la néutralité

Ostrogoto [fr]

Adieu à la néutralité

Un autre mythe s’effondre, celui de la neutralité de la Suisse. Le pays connu dans le monde entier pour son refus de la guerre – depuis toujours paradis des déserteurs et pacifistes – a décidé, de par ses gouvernants, d’organiser la manœuvre militaire appelée Conex 15, qui consiste à entraîner l’armée au maintien de l’ordre dans le cas d’une invasion aux frontières. Une invasion, cela va sans dire, pas de touristes ou de capitaux étrangers, mais de personnes en guenilles fuyant l’horreur.

Sans-papiers ? Réfugiés ?

Ostrogoto [fr]

Sans-papiers ? Réfugiés ?

Contre le tri et le dépotoir humain

Des anarchistes

Vous avez déjà entendu parler du fait qu’il y a à peu près 4000 personnes arrivant actuellement en Europe par jour. Vous avez peut-être déjà aperçu les campements à La Chapelle, à côté de la Gare d’Austerlitz, au Jardin d’Éole, à la Halle Pajol et en d’autres lieux de Paris. Si vous y regardez attentivement, vous avez peut-être pris conscience des expulsions menées par la Mairie de Paris, par ses flics, avec toute l’aide indispensable de l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (l’OFPRA), d’Emmaüs, de France Terre d’Asile, des Verts et des autres qui ont pour but d’humaniser le tri des êtres humains que le pouvoir prend pour des déchets.

Le cri de la rage

Ostrogoto [fr]

Le cri de la rage

Les murs de la prison de Forest résonnent... très fort

 
Quand on entend les échos qui parviennent à percer les murs de la prison de Forest, quand on a subi l’enfermement dans les cellules putrides là-bas, quand on est allé visiter un proche tout abîmé par la détention, il n’y a qu’une seule réaction saine possible : le cri de la rage.

A bas la maxi-prison

Ostrogoto [fr]

A bas la maxi-prison

rencontres sans frontières du 29 septembre au 3 octobre

 
Si l’État comptait construire en toute tranquillité le plus grand complexe carcéral de l’histoire belge à Bruxelles, il s’est trompé. Contre ce projet de la maxi-prison, une lutte est née et a pris de l’ampleur. Une lutte sans concessions qui a su prendre l’initiative, qui se fraye un chemin sans partis politiques ni organisations officielles et qui se lance dans l’auto-organisation et l’action directe contre ce qui rendra la maxi-prison possible.

Feux sacrés

Ostrogoto [fr]

Feux sacrés

« Le feu de Prométhée, dérobé par la ruse, est bien un feu "technique", une procédure intellectuelle, qui démarque les hommes des bêtes et consacre leur caractère de créatures civilisées », assurait un célèbre spécialiste de l’antiquité grecque. Mais si on passe de la mythologie à l’histoire, quel exemple pourrait-on donner de cette technique ardente qui exalte la civilisation au détriment de l’animalité ? Voyons voir... Hiroshima ou Fukushima ?

La guerre pour l’imagination

Ostrogoto [fr]

La guerre pour l’imagination

Notre environnement change à toute allure. Et lentement mais sûrement, de façon presque inaperçue, nous aussi changeons en même temps. L’environnement nous change. Il influence nos faits et gestes, la conception de notre temps, nos mouvements, nos désirs et nos rêves.
Regarde cette ville. C’est un endroit qui se trouve constamment en état de changement. Le pouvoir y érige de nouveaux centres commerciaux et des prisons, y occupe les quartiers avec des milliers de nouvelles caméras et des commissariats supplémentaires, y construit des lofts pour les riches et pousse les pauvres en dehors de la ville, y étend les transports en commun pour que tout le monde puisse toutefois arriver chaque jour à l’heure à sa place dans l’économie.

La paille brûle

Ostrogoto [fr]

La paille brûle

Il y a cent-quinze ans, le 29 juillet 1900, l’Italie s’est retrouvée soudain sans Roi. Le monarque Umberto I n’avait pas été détrôné par un coup d’Etat ou par une révolution, par un vote du parlement ou par un référendum populaire. Non, il avait été abattu par les coups de revolver tirés par un individu singulier — l’anarchiste Gaetano Bresci — débarqué des Etats-Unis pour venger le massacre effectué deux ans plus tôt à Milan par le général Bava Beccaris contre des émeutes du pain.

La merde aime côtoyer la merde

Ostrogoto [fr]

La merde aime côtoyer la merde

contre la maxi-prison, ses défenseurs et ses faux critiques

A la mi-mai, on a eu droit à une petite avalanche de merde dans la presse. Les journalistes se sont pressés pour jeter leur lumière sur la lutte contre la maxi-prison. Scandalisés par le fait que cette lutte ne parcourt pas les chemins légaux et préconise l’action directe et l’auto-organisation pour empêcher la construction de ce nouvel enfer carcéral, qu’elle ne s’adresse pas aux institutions et aux politiciens mais fraye son chemin dans les quartiers populaires de Bruxelles (et pas seulement), qu’elle n’a rien à partager avec les journalistes et tout à dialoguer avec d’autres révoltés, ils n’ont pas hésité à la qualifier de « guérilla urbaine » et de l’incontournable « terrorisme ».

Quelques banalités de base

Ostrogoto [fr]

Quelques banalités de base (d'ici et d'ailleurs)

Quelques anarchistes d'ici et de là

Approfondir des idées afin qu'elles aident à développer ses propres convictions, étudier et évaluer des expériences de lutte afin de trouver des points d'appui pour orienter ses propres combats, échanger et discuter sur des perspectives subversives afin d'affiner ses propres analyses et ses propres choix de lutte : tout cela fait incontestablement partie des chemins proposés par un mouvement anarchiste informel qui se tient loin des programmes pré-établis, qui rejette les mécanismes de la délégation et qui refuse d'être à la remorque de quelques pontifes de la pensée et de la stratégie.

Aux incontrôlables

Ostrogoto [fr]

Aux incontrôlables

L’ordre doit régner : c’est la devise de tout pouvoir. Et son ordre, on le connaît : ses massacres aux frontières, son exploitation au travail, sa terreur dans les prisons, son génocide dans les guerres, son empoissonnement dans nos poumons, sa dévastation de tout ce qui est beau et libre, son idéologie dans nos cerveaux et son avilissement dans nos cœurs. Et à Bruxelles, le pouvoir est passé à la vitesse supérieure. Que ce soient les magasins pour les eurocrates ou les nouveaux lofts pour riches, les flics qui se multiplient comme des lapins ou les caméras qui sortent du sol comme des champignons, les nouveaux centres commerciaux ou l’aménagement urbain pour renforcer le contrôle, le message est clair : l’ordre doit régner et les pauvres, les exclus, les sans-papiers, les criminels, les révoltés, nous sommes indésirables dans cette ville, nous ne sommes bons qu’à obéir, qu’à courber le dos ou crever.

Les chèvres de Haren

Ostrogoto [fr]

Bruxelles : les chèvres de Haren

Un irresponsable

Il y a quelques semaines, suite à plusieurs attaques anonymes contre des responsables du projet de maxi-prison que l’Etat belge espère construire à Bruxelles, un blog internet de Haren, où se trouve précisément le terrain choisi, a dénoncé "des éléments incontrôlables [qui] viennent entacher la crédibilité" de la lutte. Le 3 juin dernier, n’hésitant pas à franchir un pas supplémentaire dans sa courageuse croisade pour la paix des cimetières, le même blog tenu par un cadavre local s’est empressé de se distancier de l’action incontrôlée... des chèvres de son village.

La religion du sacrifice

Ostrogoto [fr]

La religion du sacrifice

Les habitants de la Lune

S'il est une vertu que cette société a posée comme un absolu, c'est bien celle du sacrifice. Matin, midi et soir, il frappe aux portes paré de ses plus beaux atours. Rien ni personne ne lui échappe, Il est le bras droit de Dieu, des temples lui sont érigés, un véritable culte lui est voué, même parmi ceux qui appellent à changer le monde. Expier encore et toujours, se repentir sans relâche et souffrir obstinément, tel est notre lot sur cette terre. Au détail ou en gros, chaque instant de notre vie est débité en tranche de sacrifice supplémentaire. Et si les divinités qui hier soumettaient les hommes et accaparaient leur esprit étaient nombreuses et variées, aujourd'hui, l'Économie est l'Unique, le seul Dieu de toute l'espèce humaine.

Tous en rang ?

Ostrogoto [fr]

Tous en rang ?

Pendant qu’en Italie les mass-médias se plaignent parce que quelques heures de rage contre des banques, des magasins et des voitures dans quelques rues de Milan auraient «détruit la ville» en ruinant l’inauguration d’une Expo où les responsables de la faim dans le monde —gouvernements et multinationales— se sont donnés rendez-vous pour discuter de comment combattre la faim dans le monde (par un suicide collectif des classes dirigeantes ?), en Belgique les journalistes ont commencé à sonner à leur tour l’alarme. Au début de la semaine, leurs lecteurs ont en effet pu apprendre qu’ «en ce moment, un groupe particulièrement actif sème la terreur à Bruxelles».

Contre la guerre, contre la paix

Ostrogoto [fr]

Contre la guerre, contre la paix

Elements de lutte insurrectionnelle contre le militarisme et la répression

 
Guerre et paix
 
Les commémorations des événements de 1914-1918 organisées un peu partout en Europe viennent nous rappeler que tout le monde est contre la guerre. De l'homme d'Etat au citoyen, de l'entrepreneur au philosophe, du chercheur à l'ouvrier, tous se déclarent catégoriquement opposés à une répétition de la grande boucherie. Ils sont pour la paix. Et au nom de cette même paix, ils acceptent, avec différents degrés de responsabilité, de collaboration ou d'acceptation, certaines guerres. Pour rétablir la stabilité dans une région en proie à la guerre civile, pour secourir une population menacée de génocide, pour remplacer des régimes cruels : le chemin de la guerre est pavé de bonnes intentions. Au nom de valeurs reconnues par l'entièreté de l'humanité, la « justice » et la « paix », les pires massacres sont commis. 

Pagine