A propos de la panne d’électricité dans le centre-ville

Ostrogoto [fr]

Zurich : A propos de la panne d’électricité dans le centre-ville

Nous n’avons en fait pas grand-chose à dire sur la panne d’électricité du 4 septembre dernier au soir dans les 1er et 4e arrondissements. Les médias bourgeois en parlent de manière assez détaillée. Un isolateur grillé sur un poteau de la ligne à très haute tension Samstagern-Zurich a provoqué une réaction en chaîne qui a conduit à ce petit black-out. « Des traces d’incendie seraient visibles sur l’isolateur défectueux. Cela indiquerait une saute d’étincelle et une cause extérieure. Il est possible qu’un éclair ait frappé l’isolateur. » C’est possible.

Seditiones volant et manent

Ostrogoto [fr]

Seditiones volant et manent

Un nouveau consultant tourne dans les couloirs du parquet et de la préfecture de police de Turin. Plus squelettique que Fassino, plus nauséabond que Borghezio, plus décrépit que Mathusalem, il tourne dans ces lieux comme un véritable fantôme. Notamment parce que c’est un fantôme. Quand il était en vie, il s’appelait Caio Tito et officiait au Sénat de la Rome antique. C’est lui, soupçonne-t-on, qui a été l’auteur du diction « Verba volant scripta manent » [les paroles s’envolent, les écrits restent].

« De très peu, obtenir beaucoup »

Ostrogoto [fr]

« De très peu, obtenir beaucoup »

Attaque incendiaire contre l’INCC

 
« De très peu, obtenir beaucoup ». C’est le slogan de présentation de l’Institut National de Criminalistique et de Criminologie, son objectif principal, sa carte de visite. Inaugurée en 1992, cette institution fédérale qui relève du ministère de la Justice. Sa vocation, c’est d’analyser, d’identifier et d’archiver des traces suspectes et de retracer des modus operandi. Analyses d’ADN et d’empreintes de toutes sortes ; des analyses balistiques et de matériaux utilisés lors d’un crime ; expertises forensiques en tout genre ; bref, la science au service de la police. C’est à partir des traces analysées dans ces dix laboratoires de l’INCC que nombreuses personnes ont été envoyées en prison.

Désarticuler le monde de l’autorité

Ostrogoto [fr]

Zurich (Suisse) : désarticuler le monde de l’autorité

Un mois est passé depuis l’attaque de l’antenne de Zurich—Waidberg, un mois de silence suspicieux du côté des médias et des autorités. Ce n’est que la semaine dernière qu’ont commencé à sortir les premiers détails, et on apprend par les médias que l’antenne en question n’était rien moins que le système radio d’urgence de la police de Zurich, qui devrait entrer en fonction au cas où le système radio normal ne fonctionnerait plus. Les câbles à la base de cette antenne ont été livrés aux flammes, causant des centaines de milliers de francs suisses de dommages, et la mettant hors service "pendant plusieurs jours", et on apprend aussi qu’un mandat d’arrêt international a été émis contre le compagnon recherché.

Le 9 juin à Santiago du Chili…

Ostrogoto [fr]

Le 9 juin à Santiago du Chili…

Jeudi 9 juin 2016 à Santiago s’est déroulée une manifestation de 150 000 étudiants et lycéens, préparée depuis des semaines et organisée par la Confédération des Etudiants du Chili (Confech), afin de réclamer des améliorations du système éducatif. Ce qui devait n’être qu’une énième protestation réformiste a pourtant été marqué par un événement inattendu, la joyeuse contribution d’incontrôlés qui ont saisi l’occasion pour apporter leur petite touche qualitative. Des pillages de magasins tout au long ? Non, cela ne fut pas le cas, malgré une tentative contre une pharmacie. Des saccages incendiaires de bus du Transantiago, comme cela se produit lorsque des enragés s’invitent au bal ? Non, pas plus. Peut-être alors quelques barricades enflammées avec des manifestants cagoulés armés de frondes et de molotovs juste derrière, comme cela arrive régulièrement ? Non, peut-être une autre fois. Malgré tout, ce ne fut pas juste une grande manifestation avec sa petite partie émeutière s’en donnant à cœur joie en lancers de pierres contre les carabiniers. Quelque chose d’un peu différent s’est passé ce jour-là, une figure mythique et symbolique a été détruite publiquement, grâce à un simple pas de côté impromptu.

La répression et ses contours

Ostrogoto [fr]

Zurich (Suisse) : La répression et ses contours

La répression est un événement très difficilement évitable pour ceux qui luttent pour la subversion de la société. Lorsqu’on lutte pour notre liberté, on se trouve rapidement confrontés à l’Etat et à ses différents appareils répressifs : des flics dans la rue aux tribunaux, et jusqu’aux prisons.
Le fait de se retrouver un jour incarcéré est une triste perspective que nous devons toujours prendre en compte en tant que révolutionnaires. Si la répression frappe d’abord des compagnons particuliers, on ne doit pourtant pas oublier que son objectif n’est pas simplement d’emprisonner ou de "punir" ceux qui ont franchi certaines lignes, mais aussi celui d’arrêter ou de ralentir. des dynamiques, des luttes et des projets. C’est de cet aspect moins évident dont je veux parler ici.

Quelle solidarité ?

Ostrogoto [fr]

Quelle solidarité ?

« D’abord ils sont venus prendre les... »
 
Vous connaissez les célèbres vers de la poésie habituellement attribuée au dramaturge Bertolt Brecht, mais dont l’auteur original est le moins connu pasteur luthérien Martin Niemöller ? Ces vers simples et immédiats constituent à la fois une critique de l’indifférence face au mal, lourde de conséquences graves, et une observation de sa nature. Ils nous font pressentir à la fois la cause et l’effet de l’indifférence. Nous sommes sans réaction face au mal quand et parce qu’il frappe les autres, loin de nous. Voilà pourquoi nous n’intervenons pas, autant pour ne pas entrer en contact avec le mal lui-même, que parce que la chose ne nous concerne pas fondamentalement. Cette indifférence, cependant, permet au mal de grandir, de se renforcer, de se propager, augmentant ainsi la probabilité que nous en soyons à notre tour victimes. C’est pour cela que notre manque d’intérêt, qui à court terme nous mettra peut-être à l’abri, se révèlera à long terme inutile, voire mortel. Parce que le mal ne s’arrête pas tout seul.

Sans loi ni travail

Ostrogoto [fr]

Sans loi ni travail

L’occasion ne fait pas seulement le larron, mais aussi l’émeutier. Donnez une chance à l’être humain de sortir d’une normalité quotidienne faite de réveille-matins, de files d’attente, de devoirs à faire, de commérages de bureau ou de bar, d’écrans sur lesquels s’user les yeux, de canapés dans lesquels s’affaisser le soir... ou donnez-lui une occasion de transgresser, d’en finir avec une vie terne passée entre obéissance et attente de la retraite ou de la mort, et soyez certains qu’il la saisira. Il suffit justement que l’occasion se présente, à savoir le moment propice, le fait qui permet ou favorise son apparition. L’occasion est quelque chose d’éphémère, qui apparaît souvent de manière complètement triviale, qui peut aussi paraître stupide, mais qui n’a en tout cas rien à voir avec une décision raisonnable et bien pesée.

Encore un effort

Ostrogoto [fr]

Encore un effort

Reculer pour mieux avancer par la suite… C’est la stratégie que le pouvoir semble appliquer pour l’instant : il a instauré une pause dans sa course vers la construction de la maxi-prison. En attendant des temps plus résignés pour imposer la plus grande prison de l’histoire belge. L’un après l’autre, les politiciens responsables du projet se sont mis à se distancier de leur propre projet, l’un par des déclarations dans la presse, l’autre par le non-octroi d’un quelconque permis. On émet maintenant même des doutes sur la légalité de l’engagement entre l’État et les entreprises qui sont supposées construire la maxi-prison. Mais en ces temps de répression contre tout ce qui remet en cause l’ordre, la construction de la maxi-prison ne tardera pas à revenir sur la scène.

Porter la guerre à la campagne ?

Ostrogoto [fr]

Porter la guerre à la campagne ?

Non, ça n’a pas été un barbecue qui a mal tourné, c’est bien un incendie volontaire qui a détruit une villa dans la campagne de Brindisi la nuit du 4 au 5 avril. Quelqu’un a brisé les carreaux d’une fenêtre, est entré à l’intérieur, a volé 4 radiateurs et, avant de repartir, a mis le feu à des matelas. Les flammes se sont vite attaquées au reste de l’habitation. On ne sait pas qui a pu faire cela. Un petit-voleur irrité par le maigre butin ? Peut-être. Quelque jeune chenapan ? Peut-être.

Face à leurs massacres...

Ostrogoto [fr]

Face à leurs massacres...

... ils voudraient en plus que nous restions confinés chez nous, à attendre. Mais attendre quoi, au juste ?
Qu’ils déploient des militaires et des flics à chaque coin de rue, à surveiller aussi nos moindres faits et gestes ?
Qu’en haut, ils retravaillent leurs lois et leurs règlements pour n’avoir plus aucune limite dans le flicage de nos vies ?

 

Flics, militaires, politiciens, ils ne sont pas la solution, mais le problème.

A propos du procès contre des anarchistes et anti-autoritaires en Belgique

Ostrogoto [fr]

A propos du procès antiterroriste à venir contre des anarchistes et anti-autoritaires en Belgique

Fin 2008, en pleine période d'hostilités diffuses déclenchées par la révolte en Grèce suite à l'assassinat d'Alexis par la police, le Parquet Fédéral belge lance une enquête visant des anarchistes et des anti-autoritaires. En 2010, sur base d'une liste d'actions que la police attribue à la « mouvance anarchiste » et alors que la lutte contre la construction d'un nouveau centre fermé à Steenokkerzeel se fraye un chemin, la juge d'instruction Isabelle Panou est affectée à l'enquête qui relève désormais de l'antiterrorisme.

Le carnage et son monde

Ostrogoto [fr]

Le carnage et son monde

 
La langue est un révélateur. Il arrive que l’on veuille dissimuler la vérité derrière un flot de paroles. Mais la langue ne ment pas. Il arrive que l’on veuille dire la vérité. Mais la langue est plus vraie que celui qui la parle. Contre la vérité de la langue, il n’y a pas de remède… Les philologues et les poètes reconnaissent la nature de la langue. Mais ils ne peuvent empêcher la langue de dire la vérité.
Victor Klemperer
 
Il a souvent été dit que la première victime des guerres, c’est le sens des mots. Dans un moment de guerre, toute parole devient propagande, derrière tout mot se cache un appel bien précis et un effet recherché, toute réflexion vise à l’élimination du sens critique de l’homme.

A quelques mètres près…

Ostrogoto [fr]

A quelques mètres près…

Dans la nuit du 16 mars 2016, une voiture-bélier a défonce les portes d’entrée de l’Institut de Pathologie et de Génétique à Gosselies. Ensuite, les auteur(s) ont bouté le feu au véhicule à l’intérieur de l’atrium, la partie centrale du bâtiment. Le hall semble bien ravagé par le feu et la fumée épaisse s’est répandu à tous les étages du bâtiment.
 

Tout autour de toi

Ostrogoto [fr]

Tout autour de toi

Une énorme machine s’est mise en route les 20 et 21 février à Lecce (Pouilles), à l’occasion du BTM Puglia (Business Tourism Management) pour discuter sur « Comment offrir un accueil mémorable aux entreprises du tourisme » ; c’est comme cela qu’on entend transformer le Salento et les Pouilles : un parc d’attraction ouvert toute l’année, mais seulement à ceux qui peuvent se le permettre. A des personnes en provenance de partout dans le monde et liées par une caractéristique fondamentale : avoir un portefeuille suffisamment bien rempli.

Pagine